Vietnam

26 étapes
7 commentaires
Découvrez mon parcours au Vietnam : De Saigon à la frontière chinoise en passant par la célèbre baie d'Ha Long, la ville des lampions Hoi An, un surprenant trek dans les grottes de Phong Nha...
Du 10 novembre au 5 décembre 2018
26 jours
Partager ce carnet de voyage
10
nov

Aujourd'hui est une bonne journée de transition ! Je décale mon vol depuis Bangkok quelques heures plus tôt pour Ho Chi Minh Ville, à 11h50. J'atterris rapidement là-bas aux environs de 13 heures. Pas mal de monde à l'immigration qui me fait attendre plus d'une demi-heure. Le douanier me demande combien de temps je reste au Vietnam, puis me tamponne gratuitement mon passeport d'un visa valable pour 15 jours. Je rejoins le centre-ville d'Ho Chi Minh aux alentours des 15h30 et retrouve Émilie 😀

Direction une agence pour étendre mon visa de 15 jours supplémentaires pour 45 dollars. Nous réfléchissons à ce que nous allons faire les prochains jours, car mon passeport reste à Ho Chi Minh et nous devons le récupérer mardi soir. Après réflexion, la décision est prise, nous partons pour l'île de Phu Quoc dès ce soir.

En attendant le bus, nous nous promenons dans cette ville très lumineuse et dégustons une bonne fondue vietnamienne à Asiana Food Town, un chouette food market !

À 22h30 nous prenons le sleeping bus, composé de sièges inclinés (quasi couché, mais pas tout à fait) pour une durée de 8 heures et tout cela sans toilettes ! Nous avons eu de la chance d'avoir pu nous mettre dans le fond du bus (plus spacieux...). Tout de même, à chaque secousse, nous avions l'impression d'être dans un manège à sensation 😅 !

11
nov

Le sleeping bus arrive à Ha Tien à 6h30 et nous embarquons pour le premier bateau à destination de Phu Quoc à 7h00 😁

Il est bon de savoir qu'un euro équivaut à 26 500 dongs

Nous arrivons à Phu Quoc et nous nous lançons dans la recherche d'un logement en walk-in. La première chambre que nous trouvons est à 350 000 dongs à deux par nuit, sans petit déjeuner et une chambre assez miteuse. Nous continuons notre recherche, mais le tarif est toujours à plus de 200 000 dongs par personne, par nuit et sans petit-déjeuner. Nous sommes ensuite rentrées dans un lieu qui nous a tout de suite séduit, sans trop d'espoir. En effet, l'atmosphère rend le lieu assez exceptionnel : sa verdure, ses balançoires suspendues, son charme... La réceptionniste nous demande 600 000 dongs par nuit pour une chambre double, petit-déjeuner inclus... Dommage, nous nous dirigeons alors vers une auberge de jeunesse repérée sur Agoda : nous arrivons et on nous demande 200 000 dongs par personne pour un dortoir de 12 lits sans serviettes....

Nous décidons finalement de revenir sur notre coup de cœur, le Mai Phuong Binh Bungalow où nous réussissons à négocier un tarif de 450 000 dongs la nuit pour deux personnes avec un petit déjeuner sous forme de buffet, des serviettes de bain, des serviettes de plage et une piscine très sympathique 😍

Afin de nous déplacer sur l'île, nous louons un scooter pour deux jours (100 000 dongs la journée). Pour cette première journée, nous allons à la cascade Suoi Tranh (entrée : modique somme de 10 000 dongs par personne). Pour arriver à cette cascade, nous traversons un jardin bien entretenu avec des statues bien kitsch et nous parcourons un sentier tropical où vous pourrez rencontrer au pied de ce sentier un nombre important de locaux exerçant leur activité favorite, le karaoké ! (Quelle cacophonie lorsque deux bandes sont proches l'une de l'autre...). Au bout de cette promenade se cache une petite cascade mignonnette et rafraîchissante !

Direction la plage de Soa Beach, une jolie plage de sable blanc surtout utilisé par les touristes rendant moins féerique l'endroit que les photos présentées sur internet. Nous trouvons tout de même un spot bien sympathique loin de cette masse touristique, l'eau est claire et propice à une baignade agréable.

Nous nous rendons ensuite au Night market, où plusieurs vendeurs de chouchous (cacahuètes grillées aux différentes saveurs) nous appâtent en nous distribuant plusieurs variétés, satiété garantie! Ce marché est idéal pour les amateurs de seafood (poissons frais, crustacés, etc.).

Nous nous lançons dans une quête effrénée d'un dîner local à un prix défiant toute concurrence pendant au moins 2 heures (oui, nous sommes exigeantes 😂). Nous trouvons finalement un stand local qui propose des soupes de nouilles à 25 000 dongs.

Nous terminons notre journée par savourer une petite glace au bord de la piscine de notre magnifique hébergement.

12
nov

Nous découvrons notre petit déjeuner, et c'est un truc de fou ! Petit stand fait minute pour des omelettes, œufs brouillés, œufs au plat, libre à nous de choisir ! Un autre pour des pancakes : banane, chocolat, fraise et miel. Ensuite, une longue allée de mets chaud et froid : différentes sortes de soupes vietnamiennes, poulet curry, des nems, des légumes, etc. Puis encore un autre côté avec des fruits frais, des confitures, du pain, des biscuits sucrés, et j'en passe... Un vrai régal 😍

Départ en direction du sud à scooter, les routes sont souvent couvertes de sables dus aux nombreuses construction qu'il y a en cours sur l'île, je ne vous raconte pas nos têtes ! 😅 Nous atterrissons tout d'abord au port, endroit dans lequel nous avions sûrement pas le droit d'y être, on y voit alors, les locaux décharger leurs cargaisons de poissons !

Nous essayons en vain de trouver un bateau de pêcheur qui puisse nous emmener sur l'île de Mong Tay, sans succès... Nous repérons un téléphérique qui relis les deux premières grandes îles et nous partons à la recherche du point de départ du câble car. Nous atterrissons a notre grande surprise dans un décor digne d'un parc d'attractions : musique à gogo, fausse décoration, même le nom se prête au parc d'attraction, Sun World. Malheureusement, mauvais timing, nous apprenons que le téléphérique ne fonctionne pas entre 12h et 13h30, ils sont en pause ! Lol !

Nous continuons notre balade dans un village de pêcheur, Bai Xep, que nous avions repéré précédemment en hauteur. Une flotte de petit bateau de pêcheur s'étend sur toute la baie turquoise ! Lorsque nous passons près des locaux, ils ne peuvent s'empêcher de crier 'hello', certains même dans leur micro de karaoké...L'heure tourne, et nous n'avons malheureusement plus le temps de nous rendre sur l'île...

Nous partons à l'assaut de Kem Beach à travers des routes sableuses, rocailleuses, etc. Oui oui, nous aimons les sensations dignes d'un manège à sensation (ou pas). Au loin, aucun touriste sur la plage, seulement des locaux, nous sommes plus que ravies ! Nous nous approchons et faisons face à une sublime plage turquoise au sable blanc. Malheureusement, l'enthousiasme a été de courte durée, en effet les nombreux déchets et plastiques jonchant toute la plage nous ramènent à la triste réalité des îles asiatiques, sales. Bien dommage car cette dernière est très jolie, preuve à l'appui ! Nous avons tout de même fait un bain de pied dans cette eau cristalline !

Nous terminons cette journée par un coucher de soleil sur la plage Bae Keo située à proximité de notre hébergement.

Nous réservons ensuite nos tickets de bateau pour le retour sur le continent, puis nous trouvons une chouette cantine de rue servant des soupes de nouilles à prix défiant toute concurrence (20 000 dongs), jusqu'à présent c'est la meilleure que j'ai jamais mangé ! 😍

Au retour au bungalow, nous profitons du calme de la piscine pour y faire quelques longueurs ! 😅

13
nov

Départ de Phu Quoc à Ho Chi Minh City par nos propres moyens : nous prenons tout d'abord un bateau, le superdong à 230 000 dongs pour rejoindre le continent à Ha tien. Nous nous décidons à visiter la ville d'Ha tien en attendant notre sleeping bus. Depuis la station de bus, un peu plus d'une demi-heure à pieds nous sépare du centre-ville et un pont sans trottoir. À l'aller comme au retour, nous avons fait du stop réussi en moins de 2 minutes pour traverser ce pont ! (Oui nous étions donc à 3 sur un scooter, ce qui est ici très commun 😂).

Nous visitons les différents marchés populaires de la ville : Cho Bach Hoa (produits secs), Chợ Rau-Thịt (légumes et la viande), Chợ Cá (produits de la mer) et le Chợ Ă Uống-Hoa-Trái Cây (aliments cuits, des fleurs et des fruits). Nous goûtons à des spécialités comme le Banh Tieu Sua, un beignet au sésame délicieux 😍 (les 4 pour 10 000 dongs). Et nous continuons notre promenade à nous perdre dans les rues d'Ha Tien, où l'ont se fait souvent arrêter par des locaux friands de connaître nos prénoms et notre nationalité !

Nous rencontrons Kienh, un vietnamien retraité et bourgeois, qui nous invite à visiter sa (grande, très grande) maison, car nous sommes françaises et qu'il adore parler français (comment rendre une personne heureuse en un rien de temps ! 😊), Il nous aura même chanté des chansons françaises : la Marseillaise, frère Jacques, Aline, la mer, etc. Un moment inoubliable !

Au bord de la rivière d'Ha tien et une petite photo avec Kienh 

L'heure tourne et nous cherchons à manger : nous dégustons de délicieux Banh Bao (pain cuit à la vapeur fourré de viandes). De retour à la station de bus, nous embarquons dans notre bus de nuit avec des semi-couchettes, où nous étions installées au fond à l'étage. Je vous déconseille fortement ces places, car les routes sont dans un état catastrophique et nous avions l'impression d'être dans des montagnes russes pour 180 000 dongs (pas cher l'attraction...).

Noter que par nos propres moyens nous avons fait une économie de 90 000 dongs par rapport à l'aller où nous étions passées par une agence.

14
nov

Arrivée à Ho Chi Minh très tôt, nous traversons le 5 ème district à pied pour rejoindre l'agence où j'ai laissé mon passeport. Nous croisons plusieurs groupes de personnes en train de faire du sport à 5h30 (tai chi, stretching, footing, etc.). La ville se réveille ici aux aurores. Nous savourons un petit thé en attendant l'ouverture de l'agence.

Mauvaise nouvelle, mon passeport n'est pas encore revenu... Il sera selon la dame de l'agence prêt qu'à 18h ce soir (merci la ponctualité...). Nous réussissons tout de même à négocier une compensation : on nous offre les deux tickets de bus pour Da Lat. Nous aurons donc à prendre à nouveau un sleeping bus, nous qui voulions y être cet après-midi c'est loupé !

Direction le musée des témoignages de guerre afin de nous instruire sur l'histoire du Vietnam. Des bombes, chars et bombardiers, sont exposés à l'extérieur. La première partie est consacrée à la guerre française, tandis que la seconde relate des épisodes d'une cruauté inouïe ayant marqué l'intervention américaine. On y trouve un étage dédié aux photographies prises par de célèbres photographes de guerres qui y ont laissés leur propre vie, tout en dénonçant les atrocités de celle-ci. Certaines photos expriment une violence insoutenable.

Après cette visite, nous décidons de nous diriger vers un endroit plus paisible : la pagode de l'empereur de Jade. C'est une pagode taoïste et bouddhiste qui a été construite par une communauté chinoise en 1909. Une pagode ultra kitsch, à croire que c'est très commun ici au Vietnam !

Après avoir parcouru de nombreux kilomètres à pieds, une pédicure s'impose ! Un moment cocooning pour seulement 55 000 dongs, le pied ! 😅 Au détour d'une petite ruelle, nous tombons sur un café bien mignon, nommé Hoi An où je commande un bon ca phé sua da : un café Vietnamien glacé avec du lait concentré sucré. Nous finirons par manger là bas, de très bonnes choses.

Nous revenons à l'agence pour voir si le passeport est bien arrivé. Bien heureusement, il est de retour et nous pouvons avancer dans notre itinéraire. Il nous reste quelques heures devant nous avant de prendre le sleeping bus. Nous décidons de nous poser sur un Rooftop : The View Rooftop Bar.

Un endroit tout mignon avec pleins de lampions. Une bière et un cocktail plus tard, nous voici face à la ville d'Ho Chi Minh, avec une vue imprenable sur tous les grattes ciels éclairés de mille lumières. Nous changeons ensuite d'endroit, car sans consommation il n'est pas possible de rester admirer la vue (en gros, nous nous sommes fait jeter une fois nos boissons terminées 😂). Attention, si vous souhaitez aller dans ce bar, notez que le service et la taxe ne sont pas compris dans le tarif ! Tu te sens comme fait avoir une fois arrivé au comptoir pour payer ta note, car c'est inscrit nulle part...

Nous trouvons donc un autre endroit où nous buvons de délicieux cocktails négociés à un prix de 40 000 dongs chacun. La journée prend fin et le personnel de l'agence nous emmène à la station de bus. Avant de partir pour un long trajet (8 heures) nous goûtons à une spécialité vietnamienne : du riz saupoudré de noix de coco 😍

15
nov

Nous arrivons à Da Lat plus tôt que prévu entre 4h et 4h30. Le bus a roulé comme un malade et a seulement mis 6 heures au lieu de 8 heures. Heureusement une cantine proposant des phô nous ouvre gentiment leurs portes et nous offre du thé chaud. Manger un phô à 6h, ça n'a pas de prix ! En tout cas, nous sommes bien contentes, car il fait très froid ici ! Da Lat est à environ 1500 mètres. Petite claque au niveau du changement de température 😅

Les commerçants commencent à ouvrir leurs stores vers 7h et nous commençons à chercher un logement, nous trouvons une guesthouse (Lam Hanh) assez sympathique pour 180 000 dongs à deux. Nous louons ensuite un scooter afin de nous déplacer librement dans les environs de Da Lat. Un Banh mih (sandwich vietnamien) englouti et nous partons à l'aventure 🛵

Nous empruntons une route de forêt sinueuse très sympathique et faisons connaissance avec un nouveau paysage, différents de ceux côtoyé jusqu'à présent au Vietnam. Nous avons plutôt l'impression d'être en Provence ! Notre premier arrêt après une bonne heure de trajet est la cascade Pongour, l'entrée y est de 20 000 dongs. Une balade d'environ 10 petites minutes sépare l'entrée du site de la cascade. Situé dans la région de Lam Dong elle fait parti des plus grandes du pays avec ses 40 mètres de large, 100 mètres de haut et 7 étages d'eau. Un endroit où peu de touristes se rendent du fait de son éloignement de la ville de Da Lat. C'est un lieu calme et spectaculaire où il est bon de venir se ressourcer rien qu'en contemplant et écoutant ces cascades. Malheureusement depuis quelques années un barrage a été construit et celui-ci limite le débit d'eau qui rendait cette cascade encore plus spectaculaire !

Une légende raconte qu'à l'époque une femme nommée Kanai dirigeait le pays et avait apprivoisé quatre rhinocéros. Lorsque Kanai mourut, les rhinocéros partirent avec elle. Ses cheveux de Kanai se sont transformées en eau, représentant aujourd'hui la cascade, son corps en verdure et les rhinocéros en pierres fossilisées.

Vous souvenez-vous des images des livres d'histoire montrant des panneaux de propagandes communistes ? Nous retrouvons exactement les mêmes au Vietnam, car il est l'un des 5 derniers pays communistes du monde !

Nous continuons notre découverte de cette chouette région par un arrêt à la Pagode Linh An. Au fond du jardin, se trouve un gigantesque Bouddha "happy" (mais faisant aussi un peu peur 😅). Nous avons pu également contempler dans ce temple la construction d'un Bouddha de 54 mètres de haut ! Assez impressionnant 😮

Situé à côté de la cascade des éléphants, nous n'hésitons pas à nous y arrêter, l'entrée est de 20 000 dongs, un petit supplément est demandé si vous garez votre scooter à l'intérieur. Le chemin qui descend à la cascade est escarpé et glissant, il ne faut pas avoir peur de se salir les mains ainsi que les chaussures 😅 En tout cas cette descente dans la roche et la jungle est très jolie ! Arrivé en bas, c'est un beau spectacle qui vous attend ! Si vous avez de la chance avec le temps, lors de journées ensoleillées vous pourrez apercevoir des petits arcs-en-ciel 😍

Quelques beignets aux sésames engloutis et nous repartons en direction de Da Lat à travers un col de montagne. Nous nous arrêtons à un point de vue que nous repérons sur Maps.me, une vue imprenable devant la vallée verdoyante et la terre rouge. Le jour tombe et nous enfilons nos gilets et K-Way car il fait très froid.

Nous continuons notre route en direction de la pagode Linh Phuoc. Celle-ci possède une architecture particulière, car elle est construite avec des milliers de morceaux de porcelaine et de faïence ! Cette pagode est surtout reconnue pour sa statue de Bodhisattva, entièrement faite de fleurs immortelles (650 000 fleurs pour être précis). Elle mesure 17 mètres de haut et a remporté le prix de la plus grande statue réalisé en fleurs immortelles du monde.

Il se fait grand faim, en rentrant nous nous arrêtons au night market de Da Lat où nous testons une crêpe salée faite à partir de feuilles de riz, et nous dînons dans une cantine de rue un excellent barbecue "de table" 😍

Avant de nous rendre au night market, nous avions repéré un magasin vendant du vin et qui les propose au verre. Il était donc impossible pour nous, grande amatrice de vin de ne pas s'arrêter sur le chemin du retour. Nous commandons chacune un verre de vin rouge de Da Lat (qui est apparemment une spécialité), lorsque la serveuse nous ramène les verres, nous sommes plus que surprises : le vin est froid, je répète le vin est froid, il est tellement froid que le verre commence à geler. Non, mais depuis quand conserve t-on du vin rouge au réfrigérateur (sauf exception...) ? La déception est plus que grande, le vin est imbuvable, sans arôme et surtout glacé rendant sa dégustation impossible. Nous expliquons alors aux employés (qui bien sûr ne parlent pas un mot d'anglais) qu'il ne faut pas stocker du vin rouge au réfrigérateur, car il perd tous ses arômes (pauvre vin!).

16
nov

Aujourd'hui, nous souhaitons aller à la Valley of love avant de prendre notre bus en direction de Hoi An. Malheureusement, le loueur de scooters ne veut pas nous louer un scooter pour juste quelques heures, quel dommage ! Nous cherchons alors deux banh mi pour nous réconforter et décidons de chercher un café, le temps d'un peu se reposer.

Nous trouvons un superbe café : An café. Le cadre y est très sympathique et original, toutes les tables sont entourées de plantes, il y a des balançoires mignonnes. C'est un endroit idéal pour se relaxer. Nous commandons des spring rolls végétariens qui s'avère être énorme et en plus de ça délicieux, le tout agrémenté d'un ca phé sua da et d'un smoothie mûres et passion 😍

Une pluie torrentielle nous a écourté notre moment de détente sur la terrasse et nous terminons nos verres à l'intérieur où nous rencontrons un Vietnamien qui parle français et qui nous conseille quelques endroits.

L'heure tourne, et nous nous dirigeons vers notre guesthouse pour attendre notre pick-up. Nous arrivons à la station de bus et nous remarquons qu'il n'y a plus de place dans la soute pour nos sacs à dos... En effet, le chauffeur empile tous les sacs sur des places à l'intérieur, ainsi que des cartons de fleurs, ce bus a l'air d'être également un moyen de transports de marchandises florales. Si vous aviez vu comment il attachait tout ça, hyper dangereux ! Un Vietnamien nous a regardé et nous a dit "Welcome in Asia"... Rassurant ! 😅

En bref, ce trajet vers Hoi An était juste horrible, une durée de 13 heures, où nous avons gentiment cédé nos superbes places à un couple avec un enfant au détriment de notre confort. Nous avons passées notre nuit à côté de personnes locales qui étaient installées sur un tapis dans l'allée du bus et qui vomissait, quelle joie !

17
nov

Après une nuit très mouvementée dans le bus, nous arrivons à Hoi An tôt le matin, cette ville est connue pour ses lanternes. Nous dormons chez les parents de Nathalie qui ont une maison dans cette ville (mille merci encore!). Nous y déposons nos affaires, faisons une petite sieste et partons à la découverte de cette ville.

Nous nous promenons dans la vieille ville, anciennement une cité qui fut un port marchand d'Asie du Sud-Est. Cette cité reflète un mélange de cultures : chinoise, japonaise et européenne. Elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999. Pour visiter les monuments se trouvant dans cette partie de la ville, il faut s’acquitter d'un pass vous donnant la possibilité de visiter 5 monuments pour 120.000 dongs.

Nous avons eu de la chance, car lors de nos différentes visites on ne nous a pas toujours demandé un ticket, nous avons pu alors visiter plus de monuments que prévu 😅

Nous commençons par la visite de la plus vieille maison de Hoi An, appartenant à un riche marchand : Tan Ky. Son architecture reflète les différentes influences culturelles : japonais (pour le toit à 4 pans), chinois (pour l’atrium) et vietnamien pour le reste. Cette maison a fait face à plusieurs typhons, notamment celui de 2007 où l'eau est monté jusque 2 mètres (stickers en jaune sur la photo) 😮

Nous prenons notre déjeuner dans un restaurant nommé Quan An dans une ruelle éloignée de la masse touristique. Nous goûtons un Cau Lau : une spécialité vietnamienne à base de nouilles, de porc et de légumes locaux, on ne le trouve qu'à Hoi An. Nous l'avons négocié à 30 000 dongs.

Nous arpentons ensuite les ruelles et traversons le pont couvert japonais, les deux extrémités de ce pont sont gardés par un couple statues de singes et un couple statues de chiens. Le pont a été construit en 1593 pour relier les quartiers habités par les communautés chinoises et japonaises.

Après avoir dégusté une délicieuse glace pas très chère (19.000 dongs la boule) chez "Win Dow", nous marquons un petit arrêt à la chapelle Nguyen Tuong dédiée au culte de leurs ancêtres.

Si vous passez devant le glacier Win Dow et que les fenêtres sont fermées, n'hésitez pas à demander aux commerçants à côté, la vendeuse viendra rapidement vous servir.

A droite, un exemple de peinture que l'on peut acheter dans cette chapelle 

Nous continuons notre visite des monuments de la vieille ville par le temple Cam Pho, ce temple commémore les immigrants japonais.

Nous n'hésitons pas à nous arrêter dans les ruelles pour goûter une boisson à la canne à sucre et également une boisson aux herbes au Mot Hoi An. Direction ensuite le temple Phuc Kien a été construit vers 1756 et était destiné aux familles venues du Fukien (Fujian), une province du sud de la Chine. Plus tard ce temple splendide était dédié à la déesse de la mer.

Nous visitons le temple Phap Bao encore en activité puisque des moines y vivent. Nous avons de la chance, aucun touriste n'est présent au moment de notre visite. Ce temple possède un jardin sympathique et vaut vraiment le détour.

Un petit stand de crêpes banane et Nutella se présente juste devant mon nez, comment ne pas résister. Ils demandent 40 000 dongs, je refuse c'est le prix de mon repas de ce midi, après négociation j'obtiens ma crêpe à moitié prix, voici une bonne affaire ! 😍

À notre retour la famille de Nathalie nous fait goûter une spécialité vietnamienne : Banh nam, ce sont des crêpes de riz farcies au coton de crevettes à la façon de Hué, un délice ! (Oui, on passe notre temps à manger... 😅)

Quelques photos de nuit...  

Nous terminons notre soirée par un petit tour au marché de nuit et ensuite au Sky bar corner corner où nous buvons un cocktail à 35 000 dongs.

18
nov

Pour notre deuxième journée à Hoi An, nous décidons de vadrouiller à vélo dans les environs du centre-ville. Seulement quelques minutes nous séparent de la vieille ville, des campagnes ou de plage : il y en a pour tout les goûts. Nous nous dirigeons vers le water coconut village, il s'agit forêts de cocotiers (7 hectares pour être précis

Nous faisons une excursion en basket boat (bateau construit avec des bandes de bambou enduites d'une résine faite à partir d'huile de coco) le long d'un canal et nous nous faisons un petit peu plumer, car l'engagement initial n'a pas été respecté dû au niveau d'eau. Le basket boat a été créé par les pêcheurs vietnamiens à l'époque de la colonisation afin de ne pas payer la taxe pour les bateaux imposés par les Français.

Nous continuons notre promenade à vélo, où nous faisons un stop rapide à la plage An. Cette plage n'a rien d'exceptionnel mis à part la vue sur Da Nang et la lady Bouddha que l'on aperçoit de loin. Il est temps de s'arrêter manger, nous prenons de délicieux Ban Xeo (mon coup de cœur culinaire 😍) : crêpe faite à base de farine de riz, de curcuma, du soja, garnie avec de la viande ou des crevettes. Il faut prendre un morceau de crêpe, quelques feuilles de salade et l'enrouler dans une feuille de riz (comme un Spring rolls).

Nous prenons sur le chemin vers la vieille ville un bon smoothie à la mangue et nous allons visiter la chapelle de la famille Tran. Belle surprise, une guide nous donne plusieurs anecdotes, dont une tradition qui consiste à faire un vœu puis jeter dans un bol deux pièces à double face yin et yang. Si une fois les pièces lancées dans le bol, l'une apparaît sur le yin et l'autre sur le yang, le vœu se réalise !


Nous nous arrêtons manger des mango cake avant de reprendre la route pour l'île de Cam Kim. Ce n'est absolument pas des gâteaux à la mangue, ils sont appelés comme ça à cause de leur forme qui fait penser à une graine de mangue. Ils sont fait à base de farine de riz gluant et de noisettes, cacahuètes et beaucoup de sucre 😍 Les vendeurs de ce type de gâteaux sont installés sur le trottoir avec les gâteaux posés sur une petite boîte en polystyrène. Nous pensons qu'ils les vendent illégalement, car nous les avons vus détaler comme des lapins lorsqu'un officier est passé dans la rue ! 😅 Néanmoins ces gâteaux restent nos coups de cœur pour 5000 dongs la pièce.

Nous traversons ensuite un long et grand pont en métal qui rejoint l'île de Cam Kim où seuls des motos et vélos sont autorisés à circuler. Arrivées sur l'île, nous nous perdons à bicyclette dans ce petit village paisible, éloigné de la masse touristique.

Le soir, nous retrouvons Marie et Clémentine (les amies avec qui Émilie voyage lors de son tour du monde), le temps d'une promenade dans la ville éclairée de ses lampions et d'un cocktail au Sky bar corner corner 😊 Les plus de 30 km à vélo ont eu raison de nous, il est temps de dormir avant d'attaquer une journée supplémentaire à Hoi An.

19
nov

Pour notre dernière journée à Hoi An, nous décidons de prendre notre temps et de flâner encore un peu dans cette ville pleine de charme. Nous achetons un beau bouquet de fleurs pour remercier la famille de Nathalie de nous avoir accueillis, et de nous inviter ce midi à manger. Puis, nous n'oublions pas d'acheter des provisions de Mango Cake pour notre périple de demain !

Au repas, grande surprise nous mangeons des Banh Xeo, je ne vous dis pas à quel point j'étais contente. Nous nous régalons vraiment ! 😍 Tout d'un coup, la table débarrassée on nous sert encore un bol avec des nouilles et de la viande... Nous qui pensons que les Banh Xeo étaient le plat principal, nous devrons donc beaucoup marcher cet après-midi pour éliminer tout ça 😂 En tout cas, nous nous sommes bien régalées ! 😍

Direction ensuite la vieille ville où nous faisons du lèche-vitrine et nous négocions à tous les râteliers pour avoir les meilleurs prix possible comme deux robes à 200 000 dongs 💪 Comme il nous reste encore deux tickets pour visiter des monuments à Hoi An, nous choisissons d'assister à un spectacle à la maison de performance de l'art traditionnel.

Installées dans un petit théâtre climatisé, cette scène de jeunes artistes nous réserve au programme :

  • Performance d'instruments traditionnels : Luu Thuy - Kim Tien

C'est un morceau de musique populaire interprété par des instruments de musique traditionnelle vietnamiens à l'occasion de festivals folkloriques.

  • La danse des quatre animaux sacrés

Le dragon, la licorne, la tortue et le phénix sont les quatre animaux sacrés de la croyance vietnamienne. Le dragon représente la force, le développement et le succès; la licorne représente la chance, la bonne santé et la plénitude. La tortue symbolise la longévité et le phénix la beauté, l'amour et le bonheur.

  • Interprétation de la Valse du Danube Bleu

La Valse du Danube bleu est un message d'espoir et de paix. Ici interprété par des instruments de musique traditionnelle vietnamiens elle exprime l'harmonie de l'âme européenne et asiatique pour un monde amical et pacifique.

  • Opéra classique Vietnamien : Nguyet Co se transformant en renard

Cette pièce est un extrait d'un opéra classique nommé 'Tiet Giao snatching the pearl'. Selon les légendes orientales, Nguyet Co était autrefois un renard qui a cherché pendant mille ans comment devenir un être humain. Transformée, elle tomba amoureuse du général Tiet Giao, ilaui profita de sa confiance pour voler sa perle sacrée. Sans cette perle, elle ne pouvait plus être un humain, elle est donc redevenue renard pour le restant de sa vie.

  • Danse Apsara

La danse Apsara est une des danses traditionnelles que le peuple Cham (groupe ethnique présent essentiellement au Cambodge et dans le centre du Vietnam) dédie à leurs dieux, reflétant leur vie spirituelle. Aujourd'hui des images d’Apsara sont visibles dans toutes les tours Cham dans le centre du Vietnam, en particulier dans le sanctuaire de My Son, dans la province de Quang Nam.

  • Bai Choi

Le bai choi est un jeu folklorique qui se joue généralement à l'occasion de fêtes et lors du Têt Nguyên Dán (nouvel an Vietnamien). C'est un art varié mêlant musique, poésie, jeu d'acteur, peinture et littérature. Cet art est inscrit depuis 2017 sur la liste du patrimoine culturel et immatériel de l'humanité par l'UNESCO.

Nous continuons notre shopping nocturne puis nous retrouvons le corner corner sky bar afin de savourer un dernier cocktail pendant l'happy hour 😍 Kevin que j'ai rencontré à Kachanaburi en Thaïlande se joint à nous avec son ami et après quelques verres nous allons tous ensemble déguster plusieurs spécialités vietnamiennes au night market.

Chouette journée reposante, demain de nouvelles aventures nous attendent : nous partons pour Hué à scooter, soit environ 120 kilomètres à parcourir ! 😊

20
nov

Ce matin, nous attendons notre scooter que nous avons loué pour 320 000 dongs et les personnes qui prennent nos gros sacs à dos pour les retrouver plus tard à Hué. Nous avons jusque ce soir 20 heures pour arriver là bas. Pourquoi avons-nous décidé de faire ce trajet à scooter ? Cette route est réputée pour la Hai Van Pass plus connue sous le nom de la route des nuages. Faire cette route côtière à scooter était pour nous indispensable afin de profiter des sublimes paysages !

Sur la route, nous décidons tout d'abord de nous arrêter à la montagne de marbre située à proximité de Da Nang. Son nom a été donné par les Français à cause de l'élément chimique du sol. Elle regroupe 5 collines fait de marbre de calcaire qui représente les 5 éléments : feu, eau, bois, métal et terre. Celle qu'on peut visiter est la colline représentant l'eau, son prix d'entrée est de 40.000 dongs.

Lors de la visite, nous nous promenons et découvrons différentes caves : Tang Chon Cave, Van Thong Cave, Linh Cave, Huyen Khong Cave ainsi que différentes pagodes. Bien évidemment, nous ne loupons pas les différents sommets les plus élevés en grimpant d'innombrables escaliers ! La chaleur et l'humidité omniprésente rendent l'ascension bien difficile, mais nous relevons le défi de chaque sommet avec brio.

Nous poursuivons la route pour atteindre le col des nuages et nous nous arrêtons à de nombreuses reprises pour profiter des magnifiques points de vue 😍

Arrivées au sommet du col, on retrouve le Hai Van Quan, principal monument construit par la dynastie Nguyen Minh Mang. Cette porte permettait de séparer deux provinces et les fortifications ont également était utilisé par les Français pendant la guerre d'Indochine.

Nous continuons notre chemin sur cette route qui nous offre encore des points de vue très sympathiques !

Nous faisons une pause quelques kilomètres plus loin avec une assiette de riz et de canard grillé 😍

Notre prochain arrêt est la Elephant Waterfall dans laquelle nous devons payer 15.000 dongs par personne l'entrée + 2000 dongs pour le scooter.

Attention, une fois arrivé à la cascade plusieurs personnes vont tenter de vous extirper encore quelques dongs pour accéder à la cascade, refusez poliment, mais sûrement et ils vous laisseront tranquille.

La cascade ne vaut pas forcément le détour, mais reste pour autant très agréable pour souffler quelques instants avant de continuer notre route. Nous profitons du coucher de soleil sur la route avant d'atteindre Hué.

Suite à une erreur de prix sur le site Booking.com une négociation en béton par Émilie nous réussissons à régler notre chambre flambant neuve (nous sommes les premiers clients) à 100.000 dongs la nuit 😎

21
nov

Ce que nous avons remarqué au Vietnam, c’est que la population se lève très tôt pour faire du sport, une fois de plus lors d’un passage devant un monument vers 5 heures nous voyons plusieurs vietnamiens pratiquer leur activité quotidienne.

Le parc aquatique abandonné de Hué

Nous nous réveillons tôt ce matin pour faire une visite insolite à proximité du centre d’Hué ! Nous allons visiter un parc aquatique qui a été laissé à l’abandon : Ho Thuy Tien Waterpark. Ce parc a été financé à hauteur de plus de milliers d’euros et construit en 2004 par les promoteurs de la Hue Tourism Company. Lors de son ouverture, de nombreuses attractions n’étaient pas achevées d’où son échec.

Pour y accéder nous louons un scooter et suivons un point d’intérêt sur Maps.me nommé Free Entrance to Abandoned Waterpark (une entrée non officielle). Nous faisons le tour du lac qui est le cœur du parc et nous le parcourons tout en étant attentive à ne pas nous faire jeter du parc, car il est officiellement interdit de se promener par là-bas, un garde se promène à scooter, mais nous ne le croiserons pas !

L’ambiance qui y règne est assez particulière : post-apocalyptique et digne d’un décor de Jurassic Park ! Nous tombons tout d’abord sur des gradins rouillés et bouffés par la végétation, marchons sur des bris de verres, parcourons les chemins pleins de toiles d’araignées (beurk)… C’est clair qu’ici la nature reprend ses droits !

Un peu plus loin, nous arrivons sur des piscines où l’eau y est verdâtre, jeux pour enfants et des toboggans aquatiques recouverts de verdure. Des crocodiles résidaient encore dans un bassin et ont bien heureusement été transférés depuis peu (2016-2017).

Nous poursuivons notre chemin vers l’attraction la plus impressionnante du parc : un majestueux dragon au milieu du lac qui servait d’aquarium.

Nous grimpons à travers son squelette afin de nous retrouver littéralement dans la gueule du dragon, la vue à travers sa mâchoire est imprenable !

Le tombeau de Khai Dinh

Le tombeau de Khai Dinh trône sur la montagne de Châu Chu, qui se trouve à 10 km du centre-ville. C'est ici que repose l'avant dernier empereur du Vietnam. Par rapport aux autres tombeaux qu'on peut trouver à Hué, il est le plus récent. Mais aussi celui qui a mis le plus de temps a être construit (pendant 11 ans). Il a été financé par une augmentation des impôts locaux avant la mort du roi. Pour ce qui est des matériaux, il a été bâti à partir de : fer, d’acier, de béton, des tuiles en ardoise importées de France, et notamment de céramique, de faïence et de verre importés de Chine et du Japon.

Le tombeau est construit sur trois niveaux, sous la forme de terrasses reliées par 127 escaliers, autant vous dire qu'on a grimpé ! Après l’entrée, on entre dans la cour d’honneur ; un long escalier mène au tombeau, puis au temple de la Stèle. La première terrasse est bordée de pavillons de garde. La cour de la deuxième terrasse possède des statues d'une garde d'honneur de douze soldats dans le goût chinois avec des mandarins, des éléphants et des chevaux. C'est ici que se trouve le pavillon de la stèle sur laquelle sont inscrits les idéogrammes glorifiant les mérites du roi.

Puis nous trouvons au-dessus le palais de Thien Dinh : l’élément phare de ce tombeau. Il se compose de 5 salles communicantes et de 2 salles latérales. Au milieu s’élève le sarcophage du roi, en dessous de son trône. La décoration est réalisée avec des fenêtres vitraux et mosaïques de porcelaine et de cristal brisées en morceaux.

Nous n'avons pas visitées de nombreux tombeaux suite à notre manque de temps dans la ville d'Hué. Ce tombeau reste mon coup de ♥, selon les dires les constructions architecturales sont les plus surprenantes des tombeaux impériaux.

Le tombeau de Tu Duc

L’empereur Tu Duc frustré de ne pas avoir eu d’enfants malgré plus de 100 épouses décida de consacrer sa vie à la construction de sa future sépulture. Un ensemble funéraire au milieu des pins, frangipaniers et autre essences nobles, disposé autour du lac Luu Khiem qu’il fût construire à partir d’un ruisseau. Finalement, le roi Tu Duc n’est pas enterré ici, mais dans un lieu tenu secret.

Le lieu lui servait de résidence secondaire où il aimait se reposer en compagnie de ses nombreuses conquêtes, à composer des poèmes et à méditer sur le passage de la vie à la mort.

Sur l'îlot se trouvent les pavillons Xung Khiem Ta et Du Khiem Ta, qui étaient les lieux de loisirs de l'Empereur. Puis des marches de granit conduisent au temple Khiem, puis au temple de Hoa Khiem, où est aujourd’hui honorée la mémoire de l'Empereur et de l’impératrice. À proximité se situe le temple Luong Khiem, construit à la mémoire de la mère de Tu Duc. Puis, le théâtre de Minh Khiem où Tu Duc assistait à des représentations.

En suivant le chemin dallé de briques le long des rives du lac, on arrive à la zone du tombeau. Il est composé d'une cour d'honneur gardé par des statues ne dépassant pas la taille de l’empereur (1m50), d'un étang en demi-lune, du pavillon de la Stèle et du tombeau lui-même. Sur la stèle est inscrit un texte de 4935 mots, écrit par l’empereur et qui conte toute l'histoire de sa vie y compris ses erreurs.

Nous avons aimé ce lieu pour son romantisme avec ses grands jardins, son lac, sa nature qui rendent l’endroit plus que paisible.

La pagode Thien Mu

La pagode Thien Mu ou pagode de la Dame céleste est située sur les rives de la rivière des Parfums. Elle est la pagode la plus haute avec sa tour Phuoc Duyen à sept niveaux, chaque niveau est dédié à un Bouddha venu sur Terre sous forme humaine. L’ensemble des niveaux représente une seule statue de Bouddha placé pour faire face au sud.

La légende raconte qu’une vieille femme apparut sur la colline racontant aux habitants qu’un seigneur construirait une pagode à cet endroit puis disparue. Le seigneur Nguyen Hoang passant par-là entendit conter l’histoire décida d’ériger cette pagode à laquelle il donna le nom de « Thien Mu » signifiant pagode de la dame céleste.

Le sanctuaire rappelle également le chaos au milieu de la guerre du Vietnam : une vieille Austin est exposée racontant l’histoire d’un moine bouddhiste Thich Quang Duc parcourant le chemin de Hué à Saigon (Ho Chi Minh). Arrivé à la capitale, il sortit de la voiture pour s’immoler. Ce moine a voulu par ce geste protester contre la répression et les violences dont souffraient les bouddhistes de la part du régime en place.

La cité impériale de Hué

Hué est connu mondialement pour sa cité impériale inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Plus de 80000 habitants ont participé à son édification. Elle occupe une surface de plus de 500 hectares et est composée de trois cercles de remparts: cité interdite, cité impériale et une muraille de 10km de périmètre, de 6m de hauteur, de 21m d’épaisseur, avec 10 entrées. Plus de 200 ans se sont écoulés et il est encore possible de contempler 140 vestiges intacts.

La cité est séparée est plusieurs parties : centrale, sud, nord, est et ouest. Nous commençons la visite par passer la cour ainsi que le palace de Thai Hoa (le palais de l’harmonie suprême) situé à l’entrée qui accueillait à l’époque les grandes réunions organisées deux fois par mois par la cour des empereurs Nguyen.

Puis nous nous dirigeons par l’ensemble Thé Mieu et Hung Mieu situé au sud-ouest de la cité. Cet ensemble de bâtiments comprenait deux temples principaux Thé To Mieu consacrés au culte des empereurs Nguyen et Hung To Mieu dédié aux parents de l’empereur Gia Long. Ces temples étaient utilisés par la cour lors de la célébration des anniversaires de morts des empereurs, les femmes y compris la reine n’avaient pas le droit d’y assister.

Nous poursuivons la visite au nord-ouest par la résidence de Dien Tho et la résidence de Truong Sanh qui servait de lieu de détente à la reine mère qui vivait à la résidence Dien Tho.

Ensuite, nous atteindrons la partie centrale pour retrouver les longs corridors dans la cour du palais de Can Chanh, le pavillon de Thai Binh qui était une salle de lecture, et le théâtre royal de Duyet Thi.

En nous dirigeons vers le jardin Co Ha, nous rencontrons un petit serpent dansant sur le bord du trottoir. Le jardin Co Ha servait de lieu d’étude pour l’empereur Minh Mang et comme salle de lecture des empereurs.

Un peu blasées de cette visite, nous terminerons par le trésor royal qui conservait des objets de valeur puis devint le collège des beaux-arts puis l’école des arts. Nous rentrons à notre guesthouse en moto-stop gratuitement, on maîtrise bien le pouce levé et attendons notre bus en direction des grottes de Phong Nha.

Dans le bus, nous décidons de partir en dernière minute demain pour un trek de 2 jours, à parcourir le système de grottes de Tu Lan. Nous arrivons à notre guesthouse à Phong Nha le soir même préparons nos affaires et nous nous reposons pour être en forme.

22
nov

Nous prenons un petit déjeuner matinal dans notre guesthouse en attendant le pick-up d'Oxalis, l'agence avec laquelle nous avons réservé notre trek.

Après avoir chargé nos affaires dans le van, direction vers l'agence d'oxalis un trajet d'une heure et demie où nous avons différentes explications de la région et du parc national de Phong Nha de la part de l'équipe d'Oxalis. Une pluie torrentielle s'abat sur nous et nous nous demandons ce que nous faisons ici, oui nous nous lançons dans une sacrée aventure ! 😅

Nous arrivons dans leur site de préparation avant le trekking. Nous prenons une boisson chaude (thé, café) afin de nous réchauffer et regardons une vidéo avec les instructions de survie (comment préparer nos sacs à dos, et les différents éléments de sécurité à respecter). Nous partons à l'aventure sous une pluie torrentielle pataugeant dans la boue et les flaques imbibées de bouse de vache ! (On adore...)

Néanmoins, les paysages qui s'offrent à nous sont juste époustouflants et grandioses. Notre trek commence dans la jungle pendant environ 4 heures à arpenter des chemins faits de cailloux, de racines et de feuilles rendant le parcours glissant. Quelle épreuve ! Cependant, nous sommes au top de notre vie et nous kiffons tout simplement.

Une pause repas composée de spring rolls fait par nos soins et de banh mi s'offre à nous à l'intérieur d'une première grotte pleine de stalactites : Ton Cave. Nous nous gavons de ces mets délicieux et reprenons notre route. Finalement, la pluie donne un charme assez incroyable à cette jungle, malgré les quelques sangsues qui s'accrochent à notre chair avec délice (une petite était cachée sous ma manche de gilet, saloperie).

Notre repas à gauche et à droite la vue depuis la grotte ! 

Le clou du spectacle est donné lorsque nous arrivons au campement : les tentes au préalable montées donnent sur l'entrée de la grotte de Ken cave où nous pouvons déjà admirer l'intérieur de la grotte, une cascade ainsi qu'un petit lac d'une couleur vert émeraude 😍 Nous prenons une petite pause afin de nous réchauffer avec un thé chaud avant de nous lancer dans l'exploration de cette grotte.

C'est le grand plongeon, l'eau est très agréable et nous nageons le long de cette grotte et apprécions les différentes stalactites tout en observant les chauves-souris volant à quelques centimètres de nos têtes espérant attraper au passage leur dîner (les moustiques, pas nous ! 😅) Les photos parlent d'elles-mêmes, je vous laisse admirer cette grotte stupéfiante.

À notre retour, nous passons sous la cascade qui se situe juste au pied de la grotte, l'eau y est tellement agréable ! 😍 Ce parcours nous a vraiment plu, nous en avons pris plein la vue. Nous ne regrettons en aucun cas d'avoir choisi ce tour.

Au retour, nous nous changeons et nous nous réchauffons autour d'un feu en attendant le dîner. Un magnifique festin arrive garni de : poulet croustillant, porc au barbecue, chou chinois, chou, soupe au bœuf, riz, etc. Nous nous régalons à nouveau avec tous ces mets provenant directement des fermiers du village où se situe le site d'Oxalis.

Nous prenons le dessert (des litchis) autour du feu en papotant avec tout le monde. Cette belle journée se termine et nous rejoignons notre tente pour une bonne nuit douillette avant de nouvelles aventures.

23
nov

Notre journée démarre avec un petit déjeuner royal 😍 : crêpes, bananes, chocolat, fruits du dragon, pâtes chaudes avec de la viande sont au rendez-vous ! Rien de mieux pour prendre des forces avant cette nouvelle journée de trek...

La partie la plus difficile est de remettre nos vêtements de la veille qui n'ont pas eu le temps de sécher. La sensation est assez désagréable, mais nous allons rapidement nous mettre à l'eau, alors autant être trempées !

Nous commençons par nous jeter à l'eau afin d'atteindre Tu Lan cave, où nous nageons et apprécions les nombreuses stalactites à l'intérieur puis nous sortons de l'eau et grimpons de nombreux rochers afin d'atteindre la partie sèche de la cave, impressionnante !

Nous prenons un chemin de jungle, et rejoignons une cascade sublime que nous traversons avant de trouver l'entrée de la Kim cave. La grotte possède le nom d'une touriste et photographe hollandaise qui a découvert cette grotte lors d'une randonnée dans la jungle.

Nous faisons une petite pause sur un campement le temps d'un thé, de quelques nems et sucreries histoire de prendre des forces. Hier, nous avons déjeuné dans une partie sèche de la grotte Hung Ton, aujourd'hui nous empruntons une entrée où se trouve de l'eau et nageons dans cette cave à contre-courant afin d'en ressortir indemne 😅

Puis nous rejoignons le site d'oxalis adventure par le chemin de jungle pris à l'aller. En arrivant, nous courrons tous vers les douches chaudes bien méritées, car nous sommes tous congelés ! L'équipe d'Oxalis nous chouchoute encore un peu avant notre départ avec un délicieux Phô 😍

Au total nous avons parcouru 12 km dans les montagnes, dans la jungle avec un dénivelé positif de 150 mètres. Nous avons également durant ces deux jours nagé 1 kilomètre (si ce n'est pas, plus car sur le retour nous avons pris le moyen de sortir de la grotte par la nage, ce qui n'était de base pas prévue) et 3 km de parcours dans les différentes grottes.

Ils nous emmènent ensuite au centre-ville de Phong Nha où nous trouvons un lieu pour prendre un apéritif accompagné de Spring rolls (notre petit rituel) avant de prendre un bus de nuit en direction de Ninh binh.

24
nov

Nous arrivons à Ninh Binh très tôt le matin, en sortant du bus je demande au chauffeur de nous déposer à Tam Coc mais celui-ci refuse. Une dizaine de personnes avaient réservé un ticket pour Tam Coc et non pour Ninh Binh, tout le monde va râler et le chauffeur cède et nous emmènent tous à Tam Coc.

Nous n'avons pas d'hébergement et tout est fermé. J'essaie d'écrire à un homestay avec lequel j'avais commencé de négocier via Messenger, mais le prix nous ne satisfaisait pas. Heureusement, ce dernier nous répond à 4h30 en nous proposant une chambre double dans un bungalow avec des sanitaires communs pour 200.000 dongs comprenant le petit-déjeuner et la location de vélo.

Nous acceptons et nous dirigeons vers chez Beo Homestay. Le lieu est un peu excentré du centre-ville de Tam Coc, mais idéalement situé pour visiter les principales attractions autour de la ville. Nous nous aventurons dans des chemins de campagnes accompagnée de la lumière de la lune et croisons même des mares de canards !

Arrivées à la Homestay, ils nous proposent gentiment de nous reposer dans une pièce avec deux grands lits doubles situés à côté de la réception le temps que notre chambre soit prête. Après avoir dormi quelques heures, nous partons à bicyclette en direction du centre-ville pour déjeuner. Puis, nous dirigeons vers les pagodes de Bich Dong.

En arrivant, tout le monde nous propose de garer notre vélo chez eux en nous demandant illégalement de l'argent, nous en avons marre qu'ils essaient à chaque fois de nous extirper de l'argent et garons nos vélos au bord de la route gratuitement.

Selon une légende, deux moines Tri Kien et Tri The sont partis pour propager le bouddhisme dans la région. En arrivant à Bich Dong, ils ont remarqué que ce terrain était au centre de 5 montagnes les entourant comme 5 pétales de lotus. Ils décidèrent alors de bâtir 3 pagodes, une basse, une intermédiaire et une haute. En 1774, le Seigneur Trinh Sam a visité ces pagodes et les a appelées « grotte de la Perle » Nguyen Nghiem a gravé ce nom sur les pagodes selon l’ordre du roi Tu Duc.

Les pagodes de Jade sont situées sur le flanc de la montagne de Bich Dong et se composent de 3 pagodes. La pagode basse est formée de 5 pièces destinées au culte de Bouddha. À droite de la pagode se trouve un escalier de cinquante marches menant à la pagode intermédiaire. La dernière s’expose à demi sur le flanc de la montagne.

Après encore 40 marches, nous arrivons à la pagode haute, qui abrite des statues de Bouddha et qui offre une vue imprenable sur le merveilleux paysage de Tam Coc. Le film « Indochine » avec Catherine Deneuve fut tourné ici.

Nous longeons ensuite des chemins aux bords de l'embarcadère de Thach Binh qui nous offre des paysages magnifiques sur cette baie d'Halong terrestre. On parle de baie terrestre, car ce sont les mêmes îlots karstiques que ceux de la baie d'Along mais ici au milieu de rivières et rizières !

Nous continuons notre périple vers le sommet de Hang Mua dans le but d’apprécier un coucher de soleil car, c’est le pic karstique depuis lequel on peut admirer toute la vallée d’une partie de la baie d’Halong terrestre. Le tarif est de 100 000 dongs par personne.

Le lieu doit son nom à la légende suivante : à l’époque de la Dynastie Tran, le roi visitait souvent la région possédant un complexe de grottes pour regarder les servantes danser, « Hang » signifie grotte et « Mua » danse en vietnamien.

Après l’entrée sur le site nous longeons le jardin de Mua où nous faisons un arrêt pour nous balancer devant un petit point de vue sympathique.

De nombreuses marches de pierre blanche (environ 500 marches) nous hissent ensuite au sommet de Hang Mua. Nous faisons plusieurs arrêts le temps de faire des photos sympathiques et surtout pour souffler !

Malheureusement le temps est assez nuageux et la luminosité n'est pas idéale pour admirer un coucher de soleil, puisque ce dernier se cache derrière les nuages. Tout de même les paysages restent époustouflants malgré le manque de soleil et sans le vert des rizières.

Au sommet de Hang Mua, se trouve un dragon sculpté dans la pierre qui veille sur la vallée. Le dragon joue un rôle très important dans la culture vietnamienne, car les Vietnamiens pensent qu’ils sont les descendants d'un dragon et d'une fée. Pour la population locale, le dragon est essentiel à la pluie et à l'agriculture. Le dragon Mua Cave est un symbole de prospérité ici. C'est l’endroit idéal pour se reposer après avoir grimpé toutes ses marches et admirer la vue.

Nous terminons notre soirée par un dîner au centre-ville : une délicieuse fondue vietnamienne négociée à 160 000 dongs à deux.

25
nov

Nous prenons notre petit déjeuner avant de nous diriger vers Trang An à vélo. La veille, nous avons réservé notre bus pour Cat Ba au tarif de 240 000 dongs. Le bus part à 15h30 ce qui nous laisse encore un peu de temps (mais pas trop non plus) pour une dernière visite.

Nous décidons alors de rejoindre l'embarcadère de Trang An pour un tour en barque. Le complexe paysager de Trang An inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2014 est un magnifique paysage de pics karstiques sillonné de vallées, situé sur la rive méridionale du delta du fleuve Rouge. Un billet pour embarquer coûte 200 000 dongs.

Les barrières de contrôle de tickets franchis nous avons la possibilité de choisir entre 3 parcours. Nous leur demandons quel parcours est le plus court, car nous sommes à court de temps et mettons environ 40 minutes pour retourner à l'auberge pour récupérer nos sacs, puis encore la même durée pour rejoindre le centre-ville (oui, depuis le trek nous sommes devenues très sportives 💪).

On nous conseille de faire le parcours numéro 1 sans les arrêts aux différentes pagodes. Nous acceptons, mais ils refusent de nous faire embarquer, car nous sommes que deux personnes et nous devons être au minimum quatre. Il faut alors soit attendre que quelqu'un arrive pour se joindre à nous (encore faut-il trouver quelqu'un qui accepte le fait ne de pas faire d'arrêts) soit repayer un ticket de 200 000 dongs pour embarquer à deux ! (Ils sont complètement fous ces Viet... 🤑)

Nous refusons de payer plus et attendons que des personnes se joignent à nous. Nous avons de la chance, rapidement un couple arrive et accepte de parcourir le même trajet que nous. Le rameur de notre bateau est plus rapide que speedy Gonzalez et nous dépassons toutes les autres barques (alors que les touristes pagaient en même temps que le guide 😂).

Au fil de la promenade, nous traversons de belles grottes avec des stalactites et admirons depuis notre barque des pagodes construites sur des îlots ainsi que les paysages juste incroyables. Nous en prenons clairement plein la vue ! 😍 Je vous laisse découvrir cet endroit en photo.

Notre tour en barque dure environ une heure et demie. Nous quittons ce lieu avec un peu de regret (ou pas), car à court de temps la visite était un peu précipitée et que pour le même prix nous aurons pu faire une excursion de trois heures. Néanmoins, nous nous sommes dit que trois heures sur une barque ça doit bien être chiant au bout d'un moment, déjà que là on commençait à avoir mal à notre popotin 😂

Cette excursion vaut vraiment le détour, si jamais vous êtes dans la région ne la loupez pas ! C'est aussi l'endroit où a été tourné le célèbre film Hollywoodien "King Kong 2", attention peut-être que King Kong se cache derrière une montagne 😅

Sur le chemin du retour vers notre Homestay nous voyons des stands aux bords de la route vendant des chèvres exposant des chèvres dépecés (quelle horreur!). Nous partons ensuite au centre-ville pour prendre un déjeuner avant notre bus en direction de Cat Ba.

Nous arrivons à Cat Ba et nous nous dirigeons vers un hôtel que nous avons réservé via Booking.com suite à une promotion Black Friday. Nous arrivons dans la chambre et celle-ci n'est pas du tout conforme aux photos booking, la chambre n'est pas propre, la salle de bain encore moins !

Nous décidons alors de quitter les lieux et rejoignons l'hôtel où Clémentine et Marie ont dormi hier. Le réceptionniste nous fait un prix de 138 000 dongs la nuit. Nous nous installons dans notre chambre, préparons et sortons manger chez Yummy 2 avec les filles et d'autres personnes qu'elles ont rencontrées 😊

26
nov

Hier nous avons réservé en dernière minute (comme d'habitude) une croisière sur la baie d'Along avec l'agence Cat Ba Vision au prix de 480.000 dongs. Nous partons de l'agence à 8h00 en direction de l'embarcadère Beo afin d'y trouver le bateau sur lequel nous allons passer notre journée. Nous nous installons sur sa terrasse, les transats déjà occupés nous sommes face à la magnifique baie sur des poufs bien confortables.

Nous commençons à naviguer vers le village des pêcheurs Cai Beo afin de le visiter. Notre guide nous fait part de plusieurs informations intéressantes au sujet de ce village, mais aussi de l'île de Cat Ba qui est appelée lady Island car il y a plus de femmes que d'hommes qui y résident. Dans la baie de Lan Ha se trouvent plusieurs villages flottants où vivent les pêcheurs.

Nous faisons un premier arrêt de plus d'une demi-heure où nous apprenons un peu plus sur la vie de ces villageois. L'électricité est ici fournie par le soleil et ils disent "No sun, no fun", donc oui même ici ils pratiquent le karaoké ! Seulement 5 % des enfants vont à l'école, car ils doivent aller sur l'île principale et c'est très cher. Il faut savoir que la plupart du temps l'avenir des enfants est déjà dessiné, car ils devront travailler avec leurs parents, c'est pour cette raison que très peu s'y rendent. Leur motto c'est : plus d'enfants, plus de chance, plus d'argent... Ils se marient alors très jeunes (12-13 ans) pour avoir des bébés tôt afin d'avoir plusieurs travailleurs pour entretenir les fermes de poissons !

Notez qu'ici un kilo d'huîtres coûte 0,25 centimes ! 😱 Ils n'en mangent pas et ne comprennent pas pourquoi les Français adorent ça ! Ils préfèrent manger des méduses en salade, malheureusement nous n'en avons pas trouvé pour en goûter 😅 Dans leur filets on retrouve des élevages de Cobia, ils les achètent petits pour les faire grandir et les vendre aux Chinois 🤬

Ils possèdent aussi des mérous qui est le poisson le plus cher à 15 dollars par kilo ! Sur le village flottant que nous visitons, il y a un bassin avec un poisson dont je ne me souviens plus du nom, mais qui est leur porte-bonheur de 60 kilogrammes. Selon les dires celui qui a le plus gros poisson aura plus de respect de la part des autres villages.... Les villages flottants sont protégés par des chiens pour que les oiseaux ne viennent pas manger les poissons des villageois !

Nous continuons notre croisière en nous approchant de la baie d'Ha Long, mais avant cela nous lançons l'ancre au milieu de la baie pour sauter dans l'eau vert émeraude ! Nous retrouvons au même endroit Clémentine, Marie et Cyril qui ont opté pour une autre croisière ! 😅 Après une baignade agréable dans cette baie, place au déjeuner : cacahuètes grillées, poulet, patates, salade de papaye, œufs, tofu, riz, nems, etc.

Le navire poursuit sa navigation et nous nous retrouvons maintenant dans la baie d'Ha Long, les pics karstiques éparpillés rendent ce paysage sublime.

Il est temps d'éliminer notre déjeuner par une balade à kayak (toujours plus de sport!) pendant plus d'une heure et demie. La baie est calme nous nous rendons dans différentes grottes pour atteindre des lagons juste fantastiques ! De temps à autre nous sommes en galère, car nous payons à contre-courant, un vrai sketch ! 😂 Nous arrivons même à être dans la mauvaise direction emportées par le courant... Mais nous réussissons à nous retourner comme des pros, un vrai travail d'équipe ! 😎

Nous observons au loin la baie de Bai Tu Long... Nous rentrons en admirant le coucher du soleil sur la baie, notre croisière aura duré toute la journée 😊

Alors, on vous a donné envie de découvrir la baie de Lan Ha et d'Ha Long ?

27
nov

Aujourd'hui c'est un jour particulier, c'est mon anniversaire ! 🎂 Nous prenons tranquillement notre petit déjeuner à l'hôtel puis nous louons un scooter jusque 15 heures, car nous partons ensuite à Ha Giang. Nous profitons donc du temps qu'il nous reste pour partir à la découverte de l'île de Cat Ba.

Nous nous dirigeons tout d'abord au nord-est de l'île près de l'embarcadère de Tuan Chau pour accéder à un point de vue sur la baie d'Halong. Pour atteindre le sommet de ce point de vue, nous devons escalader une échelle verte normalement utilisée par les travailleurs sur les lignes électriques. Le restaurant situé à côté de cette échelle s'est approprié l'endroit en mettant un cadenas sur la porte d'accès menant au sommet, il nous demande 20.000 dongs.

Nous hésitons vraiment, tentons de négocier avec les restaurateurs, mais qui refusent de baisser le prix... Nous avons toutes les deux le vertige ou la peur du vide, nous ne sommes pas sûres de pouvoir aller tout là haut. Après maintes réflexions, nous nous disons qu'il faut relever le défi et surpasser nos peurs !

C'est parti, nous commençons notre ascension et regardons toujours droit devant nous ! Arrivée au sommet c'est un réel spectacle qui s'offre à nous, nous sommes bouche bée et contentes d'avoir pris cette décision ! 😁 Nous profitons de ce moment à admirer la baie d'Halong. Jamais je n'aurai pensé commencer ma journée d'anniversaire devant un si beau paysage ! 😅

Nous descendons ensuite sans trop de difficulté et nous nous disons fièrement : mission accomplie ! Au final, ce n'était pas si dur que ça 😊 Nous poursuivons notre route par un rapide arrêt où nous voyons un beau petit chemin menant à un lieu de culte. Je vous avoue que le lieu est sans intérêt, mais la vue est sympathique et le petit pont en bois aussi 😊

Nous nous dirigeons ensuite vers le parc national de Cat Ba et nous optons pour une petite randonnée dans cette réserve naturelle ! L'accès au parc coûte 40.000 dongs et choisissons la route de route de Kim Giao au mont Ngu Lam qui dure environ 2 heures. Le parc s’étend sur 280 km2 et se caractérise par sa végétation subtropicale, il a été reconnu comme réservoir biologique mondial par l’UNESCO en 2004.

Nous commençons cette randonnée avec un dénivelé positif de 225 mètres sur 1 kilomètre (depuis les caves de Phong Nha, on ne s'arrête plus). Le trek se dessine sur des chemins rocheux dans une jungle luxuriante pour atteindre des points de vue sur l'ensemble des montagnes qui sont à couper le souffle ! Une fois arrivé à la plate forme à étage, ne faites pas tout de suite demi tour, et continuez sur le sentier vers le second pic pour une vue encore plus belle ! (P.s.: préparez vos poumons le chemin est bien pentu, mais qu'est-ce que ça vaut la peine !)

Nous revenons pour rendre notre scooter, chercher des Spring rolls à emporter pour notre trajet en bus et nous retournons à l'hôtel pour attendre le pick-up. Émilie demande au réceptionniste s'il peut m'offrir des pancakes à la banane et au chocolat pour mon anniversaire ! Il a été super adorable, il nous a offert à toutes les deux une assiette de deux pancakes bien garnis accompagnés de quelques fruits ainsi que deux sodas, nous nous régalons 😍

Le cadeau d'anniversaire à gauche, et les sacs à dos dans le vieux bateau pour revenir sur terre à droite 

Notre pick-up arrive et nous partons vers une embarcadère pour prendre un bateau pour revenir sur la terre ferme. A l'arrivée nous avions un ferry où le bus rentrait dedans et c'était tout paisible, aujourd'hui pour la traversée nous avons un tout petit bateau qui nous donnent l'impression d'être des clandestins traversant une frontière illégalement, assez bizarre comme sensation.

Nous arrivons de l'autre côté de la rive et prenons un bus en direction de Hanoï. Nous effectuons une pause de 20 minutes sur une aire d'autoroute, je me dirige vers un stand de banh mi et demande s'il est possible d'avoir une réduction, car c'est mon anniversaire ! Il ne me répond pas, quelques minutes plus tard il me tend un banh mi tout chaud en me disant "happy birthday". Sympa ces cadeaux d'anniversaire qu'on savoure 😍

Arrivées à Hanoï, le bus nous dépose devant une agence fermée et nous indique que c'est ici qu'on va venir nous chercher, cela nous semble bizarre c'est une rue bien touristique où un bus ne peut pas circuler ! Des personnes arrivent et nous demandent combien on est pour aller à Ha Giang, nous sommes environ une dizaine ! Je pense qu'ils n'avaient pas calculé le coup et nous paient à tous un Grab (Uber asiatique) pour rejoindre la station de bus. Nous trouvons notre bus et nous nous installons confortablement au fond du bus l'une à côté de l'autre et mangeons nos spring rolls avant une bonne nuit (tout est relatif) de sommeil...

Quelle aventure pour une journée d'anniversaire, je n'ai malheureusement pas pu le fêter puisqu'on était en transit, mais c'est clair que cette belle journée restera gravée dans ma mémoire 😊

28
nov

Nous arrivons à Ha Giang à 3 heures, bien heureusement lorsque nous avions réservé notre billet de bus celui-ci comprenait une chambre dans une homestay à l'arrivée pour se reposer. Nous terminons notre nuit dans une auberge de jeunesse où le bus nous dépose.

Au réveil, nous préparons notre sac à dos, car nous allons partir pour 3 jours dans la région montagneuse de Ha Giang, située à la plus haute latitude du Vietnam. Nous nous dirigeons vers une agence de location de scooter où nous louons un scooter semi-automatique au tarif de 600 000 dongs pour trois jours et des protections (coudières, genouillères) au prix de 50.000 dongs,

Nous commençons à prendre la route en direction de Tam Son (Quang Ba), une première boucle de 51 km. Nous passons obligatoirement devant un poste de police : avec un permis B français sans le tampon sur la partie moto, nous sommes corruptionnellement verbalisable. Qu'à cela ne tienne : nous prenons la route ! Le personnel de QT Motorbike & Tours nous a conseillé de ne parler qu'en français afin de passer plus facilement le poste.

Nous arrivons au poste et sommes bien sûr attendues par quatre officiers très souriants. Ils nous demandent alors mon permis de conduire que je leur tends après avoir fait semblant de ne rien comprendre et de ne pas parler bien sûr un bon anglais. Les deux officiers regardant mon permis se marrent et me disent que je suis "very beautiful" 😅 ils me rendent le permis, nous tendent des cartes routières en nous conseillant de nous arrêter proche de la frontière chinoise. Nous les remercions chaleureusement en Vietnamien (hé oui, nous ne parlons toujours pas en anglais) et continuons notre route.

S'ensuit une route sinueuse à flan de colline offrant un superbe panorama sur les rizières en escaliers parsemés d'embûches : faire une roue levée, retourner le scooter au milieu des camions et autres véhicules en plein virage d'une sérieuse montée, check ! (Lepfes pour les Alsaciens 😂) Bien heureusement, plus de peur que de mal, Émilie reprend le volant sereinement après notre première chute.

En pleine forme après la première chute !  

Quelques minutes plus tard, c'est à son tour d'effectuer un tête à tête avec la glissière de sécurité après une glissade tout terrain sous les graviers. (Nous qui pensions maîtriser l'art du scooter vietnamien, car nous en conduisons depuis le début du séjour 😅). Une fois de plus, plus de peur que de mal nous nous en tirons très bien !

La nature offre des endroits merveilleux comme la montagne doublée de la fée, deux montagnes ressemblant à une paire de seins. Elle est considérée par les habitants locaux comme une création divine. Cette montagne serait produite par le lessivage, l’érosion et de la rupture des roches calcaires dont les dernières activités ont eu lieu il y a environ 5 millions d’années.

Selon la légende : Tombant amoureuse d’un homme H’mong qui joua parfaitement le Dan Moi (instrument traditionnel), la fée Hoa Dao et quitta le Ciel puis se maria avec cet homme en ne disant rien à l’Empereur du Ciel. Ce couple vit sur ce terrain pour et l’amour leur donna un fils. Connaissant cette nouvelle, l’Empereur du Ciel, très furieux, obligea Hoa Dao à retourner au Ciel. Avant de partir, Hoa Dao laissa ses seins à son enfant pour le nourrir. Plus tard, ces deux seins furent transformés en deux montagnes de même formes donc tout le monde les appelle “Montagne doublée de Fée” ou “Montagne de Fée”.

Nous poursuivons cette route magnifique sans encombre à travers différents paysages et point de vue jusqu'à arriver à une charmante forêt de pins avant la ville de Yen Minh.

Éreintés de cette journée riche en émotions, nous nous disons que c'est jamais 2 sans 3 ! Nous nous arrêtons prendre un excellent Banh Mih bien mérité pour 10.000 dongs. Émilie décide alors de garer le scooter, mauvaise idée !

Elle reste accrochée à l'accélérateur et défonce l'intégralité du restaurant (oui, oui les chaises, les tables étaient renversées, et j'ai failli y passer !) pour finir sa course sur le hamac d'un vietnamien qui était simplement en train de chiller et n'aurait jamais imaginé rencontrer de si prêt un scooter à ce moment-là !

Nous décidons d'arrêter la catastrophe pour la journée et trouvons une guesthouse pour nous remettre de nos émotions avec un paquet de pop corn et du chocolat ! Nous avons tout de même parcouru 100 kilomètres pour cette première journée !

À demain pour de nouvelles aventures... 😄

29
nov

Nous repartons de Yen Minh à 6h20 et nous démarrons cette journée avec les bouchers de rue. Comme en Thaïlande, les normes hygiéniques ne sont pas respectées, mais il fait tout de même bien frais ce matin.

Nous continuons notre route par de belle route sinueuses avec le levée du soleil où nous croisons des habitants des fameux et célèbre villages ethniques portant sur leur dos diverses feuilles séchées, impressionnant les charges qu'elles ont sur le dos ! 😮

Nous nous dirigeons ensuite vers le Palais du roi Vuong Chi Sinh, chef spirituel des Hmongs situé dans la vallée de Sa Phin à 30 kilomètres de Yen Minh.

Puis, nous parcourons 32 kilomètres à travers des plateaux de rizières pour atteindre le point le plus au nord du Vietnam et observer les montagnes chinoises.

Nous nous perdons et décidons de contourner un gros rocher qui bloquait la route pour finir clandestinement en Chine. Oups, oups, demi-tour rapide !

Nous avons également observé d'en bas la tour du drapeau vietnamien à Lung Cu située à 1700 mètres d'altitude. Le drapeau fait 54 m^2 pour représenter les 54 ethnies du Vietnam.

Nous continuons notre périple sur la route du bonheur en traversant le col Ma Pi Leng. avec un arrêt à Dong Van pour déjeuner avant de rejoindre Meo Vac.

Nous terminons notre journée par un arrêt à Mau Dué, dans le seul hôtel du village ! Nous trouvons avec difficulté un restaurant qui veuille bien nous servir un dîner...

Aujourd'hui j'ai roulé au total 157 kilomètres, je suis morte de fatigue et m'en vais attraper le train du sommeil avant d'attaquer notre dernière journée de la boucle d'Ha Giang.

30
nov

Pour notre dernière journée de la boucle, nous devons parcourir 110 kilomètres pour revenir à l'agence à Ha Giang. Nous nous réveillons à nouveau très tôt pour avoir le temps de s'arrêter à différents endroits et de profiter des magnifiques paysages qui s'offrent à nous.

Nous traversons des routes sinueuses et passons par un petit village ethnique où nous voyons des scooters s'arrêter avec des cages remplies de poules, ici c'est le fermier qui vient aux villageois et ils choisissent la poule qu'ils veulent.

A côté de ce village, se trouve les anciennes fortifications Can Ty en ruines qui ont été utilisées lors de la colonisation française. Nous poursuivons notre route et nous nous arrêtons à Du Gia pour une pause petit déjeuner où nous dégustons un Phô puis nous allons à la conquête de cascade de Du Gia.

La première partie du chemin est simple puis se complique un peu avec beaucoup de montées et descentes de terres caillouteuses, nous décidons de laisser le scooter et de parcourir le reste du chemin à pied. Arrivées à la cascade, nous ne comprenons pas trop où elle est, nous nous demandons si nous avons parcourus tout ce chemin juste pour ça !

Finalement on s'en approche un peu plus et nous constations qu'elle est vraiment très mignonne, elle en vaut la peine ! L'eau est si clair qu'on peut y voir le fond des piscines naturelles au pied de la cascade 😍 Petit ricochet et nous repartons, nous croisons des enfants et des jeunes filles du village avec leur costume traditionnel.

Le temps n'est pas avec nous et le soleil se cache derrière les nuages...

A gauche : Moi à la recherche du soleil ! 

La fin de la boucle se fait sentir, nous sommes fatiguées et en avons marre. De plus, il y a certaines parties sur la route menant à Ha Giang qui sont dans un état catastrophique...

Nous parvenons tout de même à arriver en ville avant le coucher de soleil !

Ce soir, nous prenons un bus en direction d'Hanoï...

1
déc

Nous arrivons à Hanoï très tôt le matin, nous avons de la chance nous pouvons dormir dans le sleeping bus avant de rejoindre le centre-ville. Nous partageons un Grab avec des filles qui étaient avec nous dans le bus pour diviser les frais.

Nous arrivons au centre-ville et choisissons de prendre la même auberge que Marie et Clémentine. Nous y passerons deux nuits. Nous laissons nos sacs à dos, car notre chambre n'est pas encore prête. Nous trouvons une boulangerie française, oui vous avez bien lu ! Nous prenons chacune une viennoiserie et allons nous abriter de la pluie dans un café pour prendre ce délicieux petit-déjeuner.

Nous nous installons ensuite dans la chambre où nous prenons le temps de nous rafraîchir avant de rejoindre les filles. Nous nous promenons toute l'après-midi et nous allons toutes les quatre nous faire masser pendant une heure, rien de plus agréable après 3 jours de moto ! 💆

Nous nous promenons autour du lac Hoan Kiem qui est entièrement piéton le week-end, que c'est agréable. Nous poursuivons notre soirée par un petit apéritif accompagné de Spring rolls (on ne change pas les bonnes habitudes) puis nous dînons dans un restaurant où nous négocions le prix du repas !

Nous terminons notre soirée dans un lieu repéré la veille par Marie et Clémentine qui font de superbes desserts à moindre coût. Nous optons pour un dessert à base de riz gluant, d'une glace à la noix de coco, on se régale ! 😍

En rentrant, nous faisons une dernière promenade "digestive" et nous nous arrêtons voir et nous rejoignons les Vietnamiens jouer au Da Cau (ce jeu consiste à garder en l'air un volant en utilisant les pieds), en France nous appelons ce sport le "plumfoot". J'en suis complètement fan ! ♥

2
déc

Ce matin, nous prenons le temps de trier nos affaires, s'échanger les photos, apporter notre linge à laver et prendre un bon petit-déjeuner à l'auberge.

L'après-midi nous nous dirigeons vers la surprenante rue du train à Hanoï. Pourquoi surprenante ? Il s'agit d'une petite rue de 4-5 mètres de large entourée par des rangées de maisons collées les unes aux autres.

Nous profitons d'être au bon moment au bon endroit avant le passage du train pour y rester afin d'assister à ce spectacle. La rue est si petite qu'un accident peut vite arriver, car le train rase littéralement les murs de cette ruelle !

C'est vraiment surprenant de voir le train débouler dans cette ruelle étroite. Si vous souhaitez assister à son passage, prenez note des horaires. Nous y étions au passage de 15h30.

Les filles font quelques emplettes puisque c'est leur avant-dernier jour au Vietnam et en Asie. Ensuite, avec Émilie nous partons faire une petite pédicure, histoire de renouveler celle qu'on avait déjà faite précédemment à Ho Chi Minh.

Puis, nous rejoignons les filles pour prendre un apéritif au même endroit qu'hier puisqu'en partant la gérante nous avez tendu une carte avec un cocktail acheté = un cocktail offert ! Au menu de ce soir, un délicieux Bo bun au restaurant Bo bun nam bo situé au 67 Hang Dieu que je vous recommande vivement si vous êtes de passage à Hanoï.

Les filles mangent un dernier dessert, les rues sont très animées l'équipe de foot du Vietnam vient d'emporter la demi-finale de la Suzuki cup. Je ne le savais pas, mais les Vietnamiens sont férus de football !

Nous allons ensuite récupérer notre linge qui précédemment n'était pas encore sec. Heureusement qu'Émilie a eu la bonne idée d'ouvrir les sacs pour voir l'état de notre linge blanc et là : CA-TA-STROPHE ! Nous sommes vertes, notre linge est tâché comme pas possible, nous leur demandons une solution. La dame nous répond ok, vous ne payez pas 260.000 dongs mais 200.000 dongs. Elle pense vraiment qu'après avoir détruit notre linge qu'on va la payer, mais jamais de la vie.

Ça ne sert à rien de discuter avec eux, ils nous proposent zéro solution, la seule chose qu'elle est capable de dire est "sorry". Alors si un jour vous vous rendez à Hanoï et que vous avez besoin de tourner des machines ne confier surtout, mais surtout pas vos vêtements à Vietnam Soulmate Travel situé à l'adresse suivante : 40 Duong Thanh.

Nous arrivons à notre auberge et là c'est le clou du spectacle, il n'y a plus d'eau que ce soit chaude ou froide... Le personnel essaie de trouver une solution pour qu'on puisse se doucher, finalement l'eau revient quelques minutes plus tard, alléluia !

Nous préparons nos sacs à dos, les filles partent demain pour la Nouvelle-Zélande, et moi je change d'auberge et reste à Hanoï jusqu'au 5 décembre.

3
déc

Aujourd’hui, les filles prennent leur vol en direction de la Nouvelle-Zélande, nous nous promenons encore une fois avant de prendre le petit-déjeuner. Direction la poste où elles envoient un colis vers la France, c’est toujours sympa d’envoyer des souvenirs des pays qu’on visite.

Nous savourons notre dernier petit-déjeuner ensemble puis vient le moment où les filles doivent partir. Gros pincement au cœur en quittant Émilie, puisque nous avons partagées trois semaines ensemble. De superbes moments resteront gravés dans nos mémoires que ce soit ensemble ou avec ses amies.

Je me dirige ensuite vers ma nouvelle auberge : Dream Backpacker Hostel, où je reste pour deux nuits au tarif de 130 000 dongs petit-déjeuner compris. Lorsque j’arrive, mon lit est prêt, mais il est en haut et ça ne m’arrange pas du tout. Je change alors de chambre pour avoir un lit en bas !

Je profite alors pour me reposer, écrire, trier les photos, etc. Les choses qui prennent le plus de temps en voyage, surtout quand on prend du retard ! Je décide de me bouger vers 16h00 afin de me promener dans la rue Lang On (son nom est le surnom de LE Huu Trac, un médecin traditionnel au Vietnam) spécialisée en médecine traditionnelle. Lors de la traversée de cette rue, de nombreux parfums embaument nos narines. Il s’agit de l’odeur des herbes médicinales que vendent les Hanoïens dans cette rue.

Je vais ensuite déposer ma chemise blanche toute tâchée au pressing nommé Laundry dry cleaning. J’explique ma situation au monsieur qui gère la boutique et il me dit qu’il va tout faire pour la récupérer et que je n’aurais pas à payer s’il n’y arrive pas. Surprise pour demain !

Je poursuis ma route dans la rue Phan Dinh Phung connue pour ses pancoviers séculaires, elle est considérée comme une des plus belles rues de Hanoï avec deux rangées d’arbres sur le trottoir.

Je passe ensuite devant des bâtiments militaires, il s’agit du ministère de la Défense. Je me fais littéralement dégager par un militaire armé qui m’indique de changer de trottoir ! J’observe alors le quartier, de nombreux militaires en uniforme armés ou non se promènent, contrôlent les entrées/sorties tout cela à pied, à vélo, à moto, etc.

Ce soir, j’ai envie de manger des Banh Xeo, j’effectue une recherche sur Google pour essayer de trouver le meilleur restaurant selon des avis en ligne. Je me rends au Banh Xeo Zon Pancake. Honnêtement, j’en ai mangé des meilleurs…

Petit dessert et au lit, demain j’explorerai un peu plus Hanoï.

4
déc

Aujourd’hui, je décide de me rendre au temple de la littérature, sur mon chemin je passe devant de nombreux magasins de mannequin, étonnant n’est-ce pas ?

Je me rends tout d’abord au Lac Van (lac de la littérature) situé en face du temple. Dans le passé ce lac n’était pas séparé par une route très fréquentée comme de nos jours. Au centre du lac se trouve l’îlot Kim Chau qui sous le règne de la dynastie Nguyen était une salle commune destinée aux activités littéraires. De nombreuses activités culturelles se tiennent autour de ce lac comme le festival de poésie, de calligraphie, etc.

Le temple de la littérature est l’un des sites les plus anciens et importants d’Hanoï, il compte également parmi les plus imposants vestiges confucéens du Vietnam. Le Van Mieu – Quoc Tu Giam est aujourd’hui un lieu pour rendre hommage à la tradition vietnamienne du respect des enseignants et de l’éducation.

Fondé en 1070, le temple est dédié à Confucius et ses disciples principaux. Conficius a fondé la doctrine philosophique et éthique connue sous le nom de Confucianisme. Les hauts dignitaires de la Cour Royale venaient ici pour faire des offrandes à Confucius.

Le prix d’entrée est de 30.000 dongs, bien heureusement je possède encore ma carte d’étudiante internationale (merci Vaya !) et bénéficie d’un tarif réduit de 50 %. Le temple comprend 5 cours murées, et j’y entre par le Cong Van Mieu (grand portique), des frises représentent un dragon, symbole de chance et un tigre, symbole de force.

Me voilà dans un écrin de verdure, avec deux bassins et de nombreux arbres. La première cour appelée Nhap Dao (entrée sur la voie). La première leçon que devaient apprendre les étudiants était de se comporter avec respect.

Comme d’autres cours murées, le jardin Nhap Dao est conçu autour d’un axe central. Le sentier central était destiné au roi et aux mandarins de haut rang, tandis que les deux sentiers latéraux étaient pour les étudiants et les roturiers. Il est relié à une autre cour par trois grandes portes. La porte centrale (grande porte du juste milieu), la porte de gauche (accomplissement de la vertu) et la porte de droite (réalisation du talent).

La deuxième cour Thanh Dat est la Grande Cour centrale ou aussi appelée la Cour de la Grande Réussite. Elle comporte le Pavillon de la Constellation de Littérature (Khue Van), symbole de la capitale de Hanoï et ses mille ans de civilisation. Ce pavillon est un bâtiment symétrique représentant l’humilité la clarté et le raffinement.

Construit en 1805, son socle carré symbolise la terre, la haute tour de deux étages avec représentation du soleil, symbolise le ciel, le passage couvert représente le vent tandis que le bassin devant le pavillon symbolise le Yin en accord avec le pavillon qui représente le Yang. L’absence de porte dans l’agencement du pavillon indique que le chemin vers la connaissance est continuel et sans limitation de temps ou d’espace (c’est beau !)

Dans la troisième cour, il y a les reliques historiques les plus importantes de ce site. Au centre, un bassin appelé puis de la clarté du Ciel et sur les côtés est et ouest se trouvent deux rangées de stèles de pierre sur piédestal en forme de tortue symbolisant la pérennité. Il y en a 92 au total et elles ont été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2010.

La quatrième cour est accessible par la porte du son d’Or et la porte de l’Objet de Jade. Cette cour est le cœur cérémonial du Van Mieu. C'est au fond de la cour que se trouve le temple de Confucius qui est formé d'un grand pavillon de cérémonie (Dai Bai Dunong) et d'une salle de la Grande synthèse (Dai Thanh Dien) qui représente l'endroit le plus sacré. Une statue de Confucius occupe le milieu de la salle, Confucius est encadré de ses quatre disciples les plus proches et les plus authentiques, Yan Hui, Zengzi, Zisi, et Mencius. C’est dans cette cour qu’aujourd’hui les étudiants d’Hanoï viennent célébrer leur diplôme.

La dernière cour était réservée à l'académie du pays dite des Fils de la Nation (Quoc Tu Giam). Une statue du prestigieux directeur Chu Van An (1292-1370) se trouve au rez-de-chaussée. L’étage supérieur est dédié aux trois rois qui ont contribué le plus au temple de la littérature et au développement de l’éducation confucéenne au Vietnam : Ly Thanh Tonh, Ly Nhan Tong et Le Thanon Tong.

Ce temple est un réel havre de calme et de sérénité chargé d’histoire. Le temple de littérature est un lieu incontournable à visiter lors de votre passage à Hanoï !

Je m’octroie ensuite une petite pause au Cong Caphe avec un somptueux café glacé à la noix de coco sous les conseils de Marie et Clémentine, Merci ! Puis, en continuant ma route, je tombe sur un bouiboui faisant des banh xeo, je n’ai pas faim mais je suis très gourmande et je ne veux pas quitter le Vietnam en restant sur ma faim avec le restaurant décevant d’hier..

Je m’installe et commande un Banh Xeo au prix de 10.000 dongs, on me ramène tout le matériel pour pouvoir les préparer sous forme de spring rolls. Ici, on les mange avec de la mangue, mais quel délice ! 😍 Si vous êtes fan de Banh Xeo passez par-là : Banh Xeo 89 Nguyen Khuyen, une bonne adresse à retenir.

Je poursuis ma journée de visite par la prison de Hoa Lo. Le prix d’entrée est de 30.000 dongs, il y a un affichage en vietnamien qui précise que c’est 50 % pour les étudiants, je lui pose alors la question pour ce prix. Elle persiste et me dit qu’il n’y en a pas… (Décidément ils font tout pour extorquer quelques centimes aux touristes…). J’insiste et lui présente ma carte étudiante et bizarrement elle me tend un ticket d’entrée étudiant à 15.000 dongs.

Cette prison appelée Maison Centrale et ironiquement Hanoï Hilton était utilisé de 1899 à 1997. Cette prison construite par les français lors de la colonisation en Indochine avait pour fonction d’incarcérer les patriotes vietnamiens et les combattants révolutionnaires.

Le musée est constitué de trois bâtiments de deux étages. Ils contiennent les cellules communes pour hommes et pour femmes, des cellules isolées pour les condamnés, les cachots et des salles d'exposition. Le site est entouré des murs de pierre originaux de 5 m de haut.

Parmi les objets exposés on trouve : la guillotine qui servait à exécuter les condamnés, des témoignages de la situation carcérale durant le régime français, ainsi que des documents et des photographies de prisonniers américains, dont un uniforme attribué à l'ancien candidat à la présidence américaine, John McCain.

Les bouches d’égout par lesquelles eurent lieu des évasions notamment en 1945 lorsqu'une centaine de prisonniers purent ainsi s'échapper, sont exposées. En 1954, la prison abritait près de 2000 prisonniers retenus dans des conditions très difficiles et souvent victimes de tortures et de nourritures avariées.

Plusieurs pilotes militaires américains capturés ont été enfermés dans la prison, entre 1964 et 1973. Ce sont eux qui ont par dérision surnommé l'endroit le Hanoi Hilton.

C’est un très bon musée qui nous plonge dans une atmosphère poignante et émouvante.

Je me dirige ensuite vers le Lac Hoan Kiem, appelée le lac de l’épée.

Selon la légende, Le Loi au début de sa lutte contre la Chine reçut une épée magique qu’un pêcheur avait récupérée dans le lac qui l’a aidé à combattre les Ming. Le Loi est devenu le Roi après sa victoire. Alors qu’il faisait un tour en bateau sur le lac, une tortue qui s’est levée du lac lui a demandé de rendre l’épée. Le Roi Le Loi a donné son épée à cette tortue et celle-ci s’immergeait tout de suite dans l’eau. Depuis là ce lac est devenu lac d’épée restituée.

Au milieu du lac se trouve l'îlot de la Tortue avec un stupa de forme carrée qui rend hommage à l'animal sacré, la tortue, associée à la légende de l'épée.

Situé au bord du lac Hoan Kiem, un petit pont rouge, le pont du soleil levant (The Huc), vous permet d'accéder au temple Ngoc Son. Selon moi, le temple ne vaut vraiment pas le détour, car il n’a rien d’extraordinaire ! La visite s’effectue en 10 minutes même pas, je ne comprends donc pas son prix de 30.000 dongs (étudiants 15.000 dongs). Il héberge une tortue empaillée de 2.10 mètres d’envergure...

Je retourne ensuite récupérer ma chemise laissée au pressing la veille, miracle, ils ont réussi à enlever quasiment toutes les tâches !

Pour ma dernière soirée à Hanoï je goûte une nouvelle spécialité vietnamienne conseillée par Nathalie : Banh Cuon. Ce sont des raviolis vietnamiens farcis au porc et champignon noir 😍

Je me régale comme jamais, c’est définitivement mon deuxième coup de cœur ! Voici l’adresse du restaurant : Banh Cuon Nong, 68 Hang Cot.

5
déc

Aujourd’hui, je suis réveillée par un crétin qui est tombé de son lit en hauteur. Je me demande bien comment il a fait ça ! Au petit-déjeuner, je remarque qu’il y a des Banh Cuon à la carte ! Super, je suis ravie, ma journée peut bien commencer !

Pas grand-chose au programme, à part flâner encore un peu dans les rues de Hanoï. J’apprécie ce moment où j’observe la vie des Hanoiens. À 8 heures, certains sont déjà chez le barbier de rue, d’autres installés dans un café pour lire le journal, la ville est rapidement active.

J’admire encore un peu le charme de l’architecture des différents bâtiments qui est une des caractéristiques de la ville. Puis, je fais quelques emplettes que j’envoie chez moi en France. Avant de me rendre à l’aéroport, je prends le soin de m’acheter un dernier Banh Mih en guise de casse-croûte.

Je récupère mon sac à dos à l’auberge et longe les rails de train pour arriver à la station de bus où je prends un bus menant à l’aéroport. Arrivée à l’aéroport, je profite du temps qu’il me reste pour boire un dernier caphe sua da et manger un dernier phô.

Embarquement imminent, je clôture cet article avec une vidéo récapitulative de mon séjour au Vietnam :

Découverte du Vietnam, n'oubliez pas de mettre la qualité au minimum en 720p